Jardinières maison DIY

Bonjour à tous! Je m’appelle Shavonne et j’arrive sur la page Web de Projet Plantes Canada à partir de Once Upon a Bungalow avec des instructions sur la manière de construire des jardinières avec une superbe arche en treillis fleuri. C’est un excellent projet de menuiserie pour débutants et le résultat final vous fera déborder de fierté. 

Si vous avez déjà deux jardinières qui conviennent à ce projet et que vous ne voulez construire que l’arche, les instructions sur l’arche se trouvent juste après celles sur les jardinières. Cependant, si vous êtes comme moi et que vous aimez le bricolage, suivez ces instructions pour construire les jardinières aussi! 

C’est parti! 

Voici ce dont vous aurez besoin :

Ces jardinières sont idéales pour les potagers, car elles sont profondes et offrent suffisamment d’espace pour que les racines des légumes se développent pleinement. 

Les instructions ci-dessous permettent de construire deux jardinières de 39 po de large x 26 ½ po de haut x 26 po de profondeur. J’ai utilisé du pin non traité pour créer mes jardinières, mais vous pouvez le remplacer par n’importe un autre type de bois que vous aimez. Commencez par couper toutes les pièces pour gagner du temps tout au long de la construction.

 

 

 

 

 

 

Liste de matériel :

  • Vis à bois de 1 ¾ po 
  • Vis à bois de 2 po 
  • Clous en ruban de 1 ¼ po 
  • 32 planches de pin pour clôture (1 po x 6 po x 6 pi) 
  • 6 planches de pin (2 po  x 2 po x 8 pi) 
  • Papier sablé 
  • Colle à bois 
  • Grillage métallique 
  • Teinture et/ou peinture 

 

Outils :  

  • Banc de scie 
  • Scie à onglet 
  • Cloueuse 
  • Ruban à mesurer 
  • Divers serre-joints 
  • Ponceuse électrique 
  • Scie sauteuse 
  • Équerre 
  • Gabarit de vis (optionnel) 
  • Agrafeuse 

 

Liste de coupes : 

  • 8 2×2 de 26 po (pattes) 
  • 4 2×2 de 22 po (Supports latéraux) 
  • 4 2×2 de 22 ½ po (Supports inférieurs) 
  • 4 2×2 de 20 ¼ po (Supports inférieurs) 
  • 24 planches de 35 po (6 po de largeur) (Longs côtés et fond de la jardinière) 
  • 16 planches de 24 po (6 po de largeur) (Petits côtés de la jardinière) 

*Conseil : Utilisez un banc de scie pour couper les pièces suivantes à une largeur de 2 ½ po, afin de réduire les pertes de matériaux. 

  • 16 planches de 26 po (2 ½ po de largeur) (bordures latérales) 
  • 4 planches de 38 ¾ po (3 po de largeur) ( bordure du haut) 

étape 1.

Fabrication des longs côtés de la jardinière : Prenez 4 des planches de 35 po et posez-les sur une surface plane. Utilisez des serre-joints pour les retenir ensemble fermement. Placez les 2×2 de 26 po à chaque extrémité de vos 4 planches avec le haut du 2×2 au même niveau que le haut de votre jardinière – la longueur restante du 2×2 débordera. Appliquez de la colle à bois à l’arrière des pieds. Utilisez des serre-joints pour fixer les pattes dans la bonne position avant de les fixer à l’aide de vis. Une fois les pieds en place, pré-percez des trous, puis utilisez des vis à bois de 1 ¾ po pour fixer les pattes. Trouvez la position centrale à l’aide d’un ruban à mesurer et placez le support central de 22 pouces en suivant le même processus de colle, serre-joints, trous et vis. Répétez la première étape 4 fois. Voir les images ci-dessous.

étape 2.

Fixation des petits côtés de la jardinière : Posez l’un des « longs côtés » terminés sur une surface plane pour commencer à fixer les planches de 24 po aux pattes de 2×2 des « longs côtés » assemblés à l’étape 1). Fixez ces planches au même niveau, appliquez de la colle à bois, prépercez les trous, puis fixez-les avec des vis à bois de 1 ¾ po. Continuez à assembler les planches jusqu’à ce que les quatre planches de 24 po soient fixées. Une fois terminé, fixez l’autre « long côté » à l’autre extrémité de la pièce de 24 po. Complétez la boîte en ajoutant les 4 autres pièces de 24 po à l’extrémité opposée. Utilisez une équerre pour vous assurer que tous les coins de la boîte forment un angle de 90 degrés. Voir les images ci-dessous.

étape 3.

Supports inférieurs : Mesurez 8 ½ po sur le « long côté » à partir de chaque patte. Fixez les 2×2 de 22 ½ po par l’extérieur en utilisant de la colle à bois, en pré-perçant, puis en utilisant des vis à bois de 2 po. Il se peut que les planches de 22 ½ po doivent être taillées pour entrer dans l’espace (ce n’est pas grave !). Il y aura un autre support entre les pattes de chacun des « petits côtés » de la jardinière. Les 2×2 de 20 ¼ po devraient s’ajuster parfaitement entre les deux pattes. Utilisez un gabarit pour pré-percer les trous afin de les fixer, ou vissez en angle à partir de l’avant. Voir les images ci-dessous.

étape 4.

Le fond de la jardinière : En utilisant les planches de 35 po restantes, placez-en une à la base de la jardinière. Pressez cette planche contre les côtés jusqu’à ce qu’elle soit bien serrée. Marquez l’endroit où les pattes s’appuient sur la planche avec un crayon. Mesurez la longueur de la patte qui dépasse dans la boîte et mesurez cette longueur sur la planche. Utilisez une scie sauteuse pour découper des encoches. Il peut y avoir de l’espace entre les planches, ce qui n’est pas grave, car cela permettra le drainage de la jardinière. Voir les images ci-dessous.

*Remarque : à ce stade de la construction, j’ai pris le temps de teindre la jardinière avec une teinture pour terrasse extérieure. J’ai ensuite peint les bordures latérales en noir avant de les fixer aux jardinières.  

*Conseil : l’aide d’un ami accélère le processus! Voir les images ci-dessous. 

étape 5.

Bordures latérales : Fixez les bordures latérales de 26 po à l’aide de colle à bois et de clous de 1 ¼ po. Placez la première bordure sur le « petit côté », en l’alignant sur le bord. La bordure doit se trouver au même niveau que le sol et le dessus de la boîte. Placez ensuite une autre bordure sur le « long côté » de la jardinière, collez-la, puis clouez-la à l’aide de la cloueuse. Répétez ce processus pour chaque coin de la jardinière. Utilisez de la pâte à bois pour boucher tous les trous des clous, poncez, puis retouchez avec de la peinture. Voir les images ci-dessous. 

étape 6.

Bordure du haut : Coupez les planches de 26 po avec un angle de 45 degrés pour former le cadre supérieur des jardinières. À l’aide de colle à bois et d’une cloueuse, fixez chaque planche, en prenant soin de disposer les quatre planches sur le dessus afin d’assurer une finition uniforme. Utilisez de la pâte à bois pour boucher tous les trous des clous, poncez, puis retouchez la peinture de la bordure. Voir les images ci-dessous.

Arches en treillis pour jardinières DIY

étape 1.

Création des supports : Couper des 2×2 à la hauteur désirée. Les supports illustrés dans l’image ci-dessous ont une hauteur de 62 po. Teindre ou peindre les supports pour qu’ils s’harmonisent avec le design. Fixez les supports aux pieds en 2×2 à l’intérieur des jardinières à l’aide de vis à bois de 1 ¾ po. 3 vis par support devraient suffire.

étape 2.

Ajout de grillage : Mesurez la distance entre les deux supports, puis coupez le grillage à la bonne dimension. Commencez sous la bordure de la jardinière et fixez le grillage aux supports à l’aide d’agrafes de construction. Rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire que le grillage aille jusqu’au fond de la jardinière, il doit simplement commencer au même niveau que le terreau.

étape 3.

Éclairage : Accrochez des lampes solaires sur l’arche pour créer un effet lumineux saisissant dès les premiers jours du printemps, avant que le treillis ne se couvre de vos superbes plantes grimpantes.

Jardinières avec arche en treillis fleuri (DIY) Trucs et astuces : 

  • Remplissez les jardinières avec des branches, des rognures de tonte et des feuilles avant d’ajouter la terre. Cela enrichira naturellement le sol au fil du temps et occupera de l’espace dans chaque jardinière, réduisant ainsi les coûts de remplissage. 
  • Utilisez de la terre à jardin et du terreau d’empotage Miracle-Gro dans une proportion de 50/50. Vous obtiendrez ainsi un mélange plus léger et plus propice à la croissance des plantes. 
  • Fertilisez chaque semaine avec l’engrais Shake n’ feed Miracle-Gro pour donner un coup de pouce à votre jardin. 

Je suis très honorée d’être invitée à contribuer au blogue du Projet Plantes et j’ai hâte de voir toutes les jardinières et treillis que vous créerez! N’oubliez pas de me taguer dans vos créations. Merci de votre visite! 

Xo Shavo

Suivez Shavonne sur Instagram et TikTok

#bonnecréation!

Vous souhaitez embellir votre espace extérieur avec un jardin unique et original? Ne cherchez plus, créez votre propre jardin vertical!

Les jardins verticaux sont parfaits pour permettre aux jardiniers de tous niveaux de créer un décor esthétique et écologique dans leur jardin. Ils donnent de la vie, de la couleur, de la texture et de la personnalité à n’importe quel espace extérieur. De plus, ils peuvent fournir des fines herbes, des fruits et des légumes frais directement dans votre cuisine. C’est vraiment génial!

c’est parti #projetplantes

démarrer l’aventure des jardins verticaux

Si vous pensez que les jardins verticaux sont réservés aux grandes cours, détrompez-vous! Ils sont également parfaitement adaptés aux espaces plus restreints, comme les balcons. Vous pouvez les concevoir comme bon vous semble et choisir les plantes qui vous conviennent. Avec un jardin vertical, vous aurez une touche de nature et de beauté à votre porte. Alors, qu’attendez-vous? Allez, on jardine!

voici ce dont vous aurez besoin pour commencer

Si vous aimez le jardinage vertical, faites pousser vos plantes! Tout d’abord, vous aurez besoin de matériel. Procurez-vous une jardinière verticale ou un cadre, une sorte d’armature élégante sur laquelle vos plantes pourront grimper. Vous pouvez en acheter dans une jardinerie (par exemple un treillis ou une échelle en bois) ou faire preuve de créativité et utiliser ce que vous avez déjà, comme votre terrasse ou votre clôture. Vous vous sentez bricoleur? Construisez le vôtre afin qu’il soit unique et adapté à votre jardin et à vos plantes. Vous pouvez utiliser des pots de pépinière dans votre structure verticale, comme ceux présentés ici. Pour un look un peu différent, utilisez des pots en argile ou peints. Quel que soit le pot que vous choisissez d’utiliser, assurez-vous que le drainage est suffisant.

choisir les bonnes plantes

Avec un si grand choix de plantes, comment savoir lesquelles vous conviennent le mieux? Tout d’abord, pensez à l’ensoleillement de votre espace. Certaines plantes, comme les plantes grasses et les fougères, s’accommodent très bien d’une faible luminosité, tandis que d’autres, comme les fines herbes et les légumes, ont besoin d’un soleil radieux. Avant de vous emballer, décidez si votre jardin sera intérieur ou extérieur. Pensez également à la taille et au poids de vos plantes. Si elles sont grosses et lourdes, elles auront peut-être besoin d’un soutien supplémentaire. Il est également essentiel de tenir compte de l’esthétique que vous souhaitez donner à votre jardin. Souhaitez-vous un aspect luxuriant et feuillu, ou préférez-vous un style épuré et moderne ? Gardez tout cela à l’esprit avant de vous lancer dans le monde du jardinage vertical.

cultiver et nourrir votre jardin vertical

Une fois que vous avez vos plantes, il est temps de choisir le terreau idéal. Notre meilleure recommandation? Le terreau d’empotage Miracle-Gro® Moisture Control. Il contient tous les nutriments essentiels dont vos plantes ont besoin pour se développer. En prime, ce terreau aide à contrôler l’humidité du sol et protège vos plantes d’un arrosage excessif ou insuffisant. Un arrosage et une taille réguliers sont essentiels pour éloigner les maladies et favoriser une croissance saine.

En parlant d’arrosage, l’entretien d’un jardin vertical peut représenter un défi, mais l’investissement dans un système d’irrigation goutte-à-goutte change la donne. Il permet à vos plantes de recevoir un arrosage uniforme sans qu’aucune zone ne soit trop arrosée. Intelligent, n’est-ce pas? N’oublions pas l’éclairage. Si votre mur est un peu ombragé, pas de problème! Vous pouvez toujours opter pour des plantes qui n’ont pas besoin de beaucoup de soleil. Ou, si vous le souhaitez, vous pouvez compléter avec un éclairage artificiel.

dynamiser l’environnement et votre santé

Les jardins verticaux sont fantastiques pour de nombreuses raisons! Tout d’abord, ils sont de véritables super-héros pour l’environnement, car ils absorbent le dioxyde de carbone et d’autres polluants de l’air tout en nous donnant de l’oxygène propre en retour. De plus, ils agissent comme des bloqueurs de bruit magiques, vous protégeant des voisins bruyants et vous apportant la paix et la tranquillité. Mais ce n’est pas tout! Avec un jardin vertical, vous aurez votre propre production biologique. Pensez-y : des fruits et légumes frais et délicieux qui poussent à portée de main! Et voici la cerise sur le gâteau : le jardinage est l’ultime moyen de soulager le stress. Ainsi, lorsque vous ajoutez un jardin vertical à votre espace extérieur, vous prenez non seulement soin de votre santé et de la planète, mais vous vous redonnez également le sourire. Tout le monde y gagne!

Que vous ayez un petit appartement ou une maison spacieuse, un jardin vertical est une occasion unique de donner de la joie à votre espace extérieur! De plus, vous n’avez pas besoin de vous ruiner. De nombreuses personnes ont été agréablement surprises de découvrir que ce projet apparemment intimidant est tout à fait réalisable! Alors, si vous êtes à la recherche d’idées originales pour adopter un mode de vie plus écologique, pourquoi ne pas essayer un jardin vertical? Croyez-moi, cela en vaut la peine!

#simplecommebonjour

Débutant

mufliers

antirrhinums, gueule de loup

Les mufliers sont très appréciés dans les jardins et les plates-bandes de vivaces, car ils ajoutent charme et beauté à tout paysage. Ces fleurs ont un charme unique avec leur forme de gueule d’animal dans une gamme de couleurs étonnante allant du blanc au mauve, en passant par le rose, l’orange et le jaune.

variations

Les grands mufliers, les mufliers nains, les mufliers grimpants et les mufliers d’été ou Angelonia.

luminosité

plein soleil

Pour une floraison optimale, assurez-vous qu’ils reçoivent au moins 6 heures de soleil direct par jour

eau et fertilisation

assoiffé

Les mufliers sont assez tolérants à la sécheresse et préfèrent un bon arrosage suivi d’une période sans eau.

toxicité

oui

Si les mufliers sont sans danger pour les humains, ils peuvent provoquer des maux d’estomac chez nos amis à quatre pattes.

taille :

variable

Les mufliers ont des tailles différentes selon la variété. En moyenne, ils mesurent entre 30 cm et 1 m de haut. Les variétés naines n’atteignent que 20 cm, tandis que les espèces plus grandes peuvent atteindre 1,5 m.

conseil de pro

donne-leur de l’espace pour se développer

Les mufliers aiment avoir un peu d’espace personnel. Laissez environ 15 à 30 cm entre chaque plant pour qu’ils aient suffisamment d’espace pour se développer et s’épanouir. De plus, cela peut aider à prévenir la propagation des maladies. Ce ne sont pas des plantes discrètes – elles ont besoin de place pour mettre en valeur leur floraison éclatante!

fait amusant

faites-les parler!

Le nom « gueule-de-loup » vient du fait que si vous tenez la fleur par la tige et que vous la pressez, elle s’ouvrira et se fermera comme la gueule de l’animal. Faire parler les fleurs est une façon amusante de faire connaissance avec ces belles plantes! N’ayez donc pas peur de les presser doucement et de regarder leurs pétales s’ouvrir et se refermer.

au-delà des bases

  • terreau et plantation

    Les mufliers se développent bien dans un sol riche en nutriments et bien drainé, comme la terre à jardin Miracle-Gro® Moisture Control®. Pour la plantation à l’extérieur, choisissez un endroit ensoleillé et espacez les plants de 15 à 30 cm. En contenant, utilisez un pot d’au moins 30 cm de profondeur et de largeur, afin que les racines aient suffisamment d’espace pour s’étendre et proliférer. Assurez-vous également que le pot ait un bon drainage pour éviter que les racines ne soient détrempées.

  • compagnonnage

    Les mufliers sont des plantes polyvalentes qui s’intègrent facilement dans n’importe quel jardin. Ils se marient avec les fleurs d’été comme les pétunias, la lavande et les tournesols, mais aussi avec les fines herbes comme le romarin et la sauge.

  • floraisons

    Les différentes variétés de mufliers ont des pétales simples, doubles ou froissés et se déclinent en de nombreuses couleurs vives. Les variétés les plus courantes sont les grands mufliers, qui présentent des fleurs à larges pétales sur des tiges robustes, les mufliers nains, qui arborent des fleurs délicates aux couleurs variées sur des tiges courtes, et les mufliers doubles, qui ont plusieurs rangées de pétales ébouriffés.

  • contrôle des indésirables

    Les mufliers sont généralement résistants aux ravageurs, mais il est important de surveiller les pucerons et les thrips. Si vous apercevez l’un de ces insectes, il est recommandé d’utiliser des méthodes naturelles comme le savon insecticide, le savon insecticide Ortho® Bug B Gon® ECO par exemple, ou de rincer abondamment le feuillage avec un jet d’eau puissant pour déloger tous les envahisseurs.

détection des problèmes

  • pourquoi mes mufliers ne fleurissent pas beaucoup?

    Exposition insuffisante à la lumière du soleil ou sol trop pauvre. Pour que vos mufliers s’épanouissent, assurez-vous qu’ils reçoivent un minimum de 6 heures de lumière directe du soleil chaque jour. Pour améliorer la fertilité du sol, vous pouvez l’enrichir en ajoutant des nutriments avec l’engrais hydrosoluble tout usage Miracle-Gro®. Cela enrichira l’environnement de vos plantes et favorisera leur croissance. De plus, pour encourager la formation de nouveaux bourgeons, retirez les fleurs fanées.

  • pourquoi les feuilles de mon muflier sont-elles poudreuses?

    Maladie fongique. Elle a tendance à apparaître lors de temps chauds et humides. Pour la prévenir et la traiter, il faut assurer une bonne circulation de l’air entre les plantes en laissant un espace suffisant lors de la plantation, éviter de mouiller le feuillage lors des arrosages et utiliser des fongicides si nécessaire.

  • pourquoi mes mufliers semblent-ils fanés?

    Arrosage excessif ou insuffisant. Un excès d’humidité peut entraîner la pourriture des racines et empêcher vos fleurs d’absorber les nutriments essentiels. Inversement, un manque d’eau peut entraîner le dessèchement ou le flétrissement de vos fleurs. Pour garantir une croissance optimale, évaluez soigneusement les niveaux d’humidité du sol et adaptez votre arrosage en conséquence.

  • pourquoi mes mufliers tombent?

    Manque d’ensoleillement. Pour remédier à ce problème, essayez de déplacer la plante dans un endroit qui lui assure 6 heures de soleil par jour. Pensez également à tailler les tiges molles et à utiliser des supports tels que des tuteurs ou des treillis pour aider les tiges à se redresser.

vous avez une idée?
Débutant

menthe

aka mentha

La menthe est une herbe facile à cultiver, qui pousse rapidement et qui est utilisée dans les boissons et les recettes. Cette plante vivace produit de petites fleurs blanches ou violettes. Il existe plus de 30 variétés de menthe, mais les plus répandues sont la menthe verte et la menthe poivrée.

variations

Menthe odorante, menthe corse, menthe pouliot, menthe poivrée, monarde citron, menthe verte

luminosité

plein soleil

si le sol est sain et humide, le plein soleil convient. La menthe peut également pousser à l’ombre partielle.

eau + fertilisation

assoiffée

doit être arrosée au moins deux fois par semaine.

toxicité

non

cette plante peut être grignotée sans danger par les animaux.

taille

petite à moyenne

La menthe peut atteindre entre 30 et 60 cm de hauteur

conseil de pro

un remède efficace contre les maux de tête

Si vous êtes sujet aux céphalées de tension, vous pouvez faire une compresse de feuilles de menthe sur votre front ou appliquer de l’huile de menthe poivrée sur vos tempes.

fait amusant

origines anciennes

La menthe était utilisée dans la Grèce, la Rome et l’Égypte antiques.

au-delà des bases

  • terreau et empotage

    La menthe n’a pas besoin d’être entretenue, ce qui la rend idéale pour les jardiniers débutants. Lorsque vous plantez votre menthe, utilisez un sol bien drainant qui peut aider à contrôler l’humidité, comme la terre à jardin tout usage Miracle-Gro®. Cette terre prévient l’arrosage excessif ou insuffisant de votre plant de menthe.

  • compagnonnage

    Heureusement, il est facile de trouver des plantes compagnes pour la menthe. Vous pouvez choisir parmi les légumes populaires au potager tels que les carottes, le chou, le chou frisé, les tomates, les poivrons, les haricots et même les courgettes.

  • récoltes

    Il est important de récolter fréquemment la menthe pour qu’elle reste florissante. Les jeunes feuilles ont plus de goût que les feuilles plus matures. Dans cette optique, vous pouvez commencer à récolter votre menthe dès qu’elle apparaît au printemps.

     

  • contrôle des indésirables :

    Si vous voyez votre plant de menthe s’affaisser, il se peut qu’il y ait un problème de ravageurs. Les plus courants sont les pucerons, les cochenilles, les tétranyques ou les altises. Si les feuilles se recroquevillent ou sont trouées, ce sont des signes révélateurs de la présence d’insectes nuisibles. Ne vous inquiétez pas, il existe une solution facile. Vous pouvez utiliser un insecticide doux comme le savon insecticide Ortho® Bug B Gon® ECO prêt à l’emploi pour vous débarrasser rapidement et en toute sécurité de ces petites nuisances.

détection des problèmes

  • quoi faire avec ma menthe une fois que je l’ai récoltée?

    Vous avez plusieurs possibilités. Une fois que vous avez cueilli quelques brins de votre plant de menthe, vous pouvez les conserver dans l’eau pendant quelques jours. Il est préférable d’utiliser la menthe pendant qu’elle est fraîche, c’est-à-dire dans les 3 à 5 jours suivant la cueillette. Si vous souhaitez faire sécher vos feuilles de menthe, coupez-les juste avant la floraison et laissez-les sécher à l’air libre. Une fois sèche, la menthe se conserve dans un récipient hermétique.

    Vous pouvez également cueillir les feuilles de votre plant de menthe au besoin.

     

  • pourquoi ma menthe est grêle?

    Il lui faut plus de soleil. La plupart du temps, si votre plant de menthe est maigre et grêle, c’est parce qu’il manque de soleil, d’eau ou de nutriments. La meilleure façon d’éviter que la menthe ne devienne grêle est de s’assurer qu’elle pousse dans un endroit chaud qui reçoit beaucoup de lumière. Placez-la dans un grand pot avec un terreau bien drainant et riche en nutriments.

  • pourquoi ma menthe devient-elle sèche et brune?

    Manque d’eau. C’est facile à résoudre. Essayez d’arroser votre menthe à intervalles réguliers, une ou deux fois par semaine. Arrosez sous les feuilles et près du sol pour ne pas les abîmer.

     

  • comment savoir si ma menthe est saine?

    La menthe saine et prête à l’emploi est d’un vert profond et riche. Si votre menthe est jaune et tombante, c’est probablement dû à ses conditions de croissance. Gardez votre plant de menthe au plein soleil ou à l’ombre partielle, dans un terreau bien drainant comme la terre à jardin tout usage Miracle-Gro®. Arrosez votre menthe dès que la surface du sol est sèche, en général deux fois par semaine.

     

vous avez une idée?

Si vous manquez d’espace sur vos tablettes ou si vous cherchez un moyen sympathique de mettre vos plantes suspendues en valeur, un support pour plantes suspendues peut être un ajout mignon et pratique à votre espace.

voici comment transformer un simple porte-vêtements en un support minimaliste pour vos plantes suspendues..

Voici ce dont vous avez besoin :

  • porte-vêtements en acier (disponible dans les magasins à grande surface)
  • panneau de bois ou de contreplaqué (de la taille du porte-vêtements)
  • 4 sangles TEM (adaptées aux tringles du support de plantes)
  • 4 vis à bois
  • peinture en spray noir mat (ou de la couleur de votre choix)
  • teinture pour le bois
  • pinceau
  • perceuse ou tournevis
  • papier sablé
  • scie
  • crayon
  • ruban à mesurer
  • plantes à suspendre et pots

c’est parti #projetplantes

 

measuring clothing rack base

étape un.

Mesurez la base du porte-vêtements, où vous placerez éventuellement la tablette du bas, et notez les dimensions. À l’aide d’un crayon et d’un ruban à mesurer, marquez le panneau de bois à l’endroit où il devra être coupé pour correspondre à la base.

étape deux.

À l’aide d’une scie, découpez le long des lignes que vous avez tracées à l’étape 1.

Si vous n’avez pas de scie (ou si vous n’êtes pas à l’aise avec son utilisation), vous pouvez faire couper vos morceaux de bois dans la plupart des grandes quincailleries. Assurez-vous simplement de connaître les dimensions exactes dont vous avez besoin!

painting shelf board

étape trois.

Poncez les bords du panneau de bois.

Pour la finition des tablettes, appliquez-leur de la teinture pour bois de votre choix. Sautez cette étape pour un look plus bohème, ou peignez-les pour une ambiance rustique-chic et moderne.

spray painting clothing rock

étape quatre.

Vaporisez la peinture en aérosol sur le porte-vêtements. Vous devrez peut-être appliquer plusieurs fines couches pour assurer une couverture complète. Laissez chaque couche sécher complètement avant de passer à la suivante.

étape cinq.

Utilisez quatre sangles TEM et des vis à bois pour fixer le panneau de la tablette inférieure à la base du porte-vêtements

clothing rack with plant

étape six.

L’étape ultime – et celle qu’on préfère! – est de mettre en valeur vos plantes sur votre nouveau support. Placez les plus grandes plantes ou les produits d’entretien sur la tablette du bas, et les plus petites plantes suspendues dans des supports en macramé sur la tige du haut. Variez le type de pots et de paniers pour créer votre propre style et permettre à votre nouveau support de plantes de s’intégrer parfaitement à votre espace !

#simplecommebonjour

Intermédiaire

alocasia

aka alocasia

La famille des Alocasias compte environ 70 variétés différentes. Ce sont des plantes vivaces tubéreuses à longues tiges. Les feuilles des Alocasias peuvent avoir la forme d’une flèche ou d’un cœur et sont décorées de façon intéressante.

variations

Alocasia amazonica ‘Polly’, Alocasia amazonica ‘Bambino’, Alocasia amazonica ‘Ivory Coast’, Alocasia micholitziana ‘Frydek’, Alocasia reginula ‘Black Velvet’, Alocasia infernalis ‘Black Magic’, Alocasia rugosa ‘Melo’, Alocasia maharani ‘Grey Dragon’

luminosité

lumière indirecte

Placez-les dans un endroit qui recevra de 6 à 8 heures de lumière indirecte

eau + engrais :

pas trop assoiffée

Arrosez jusqu’à ce que l’eau s’écoule par les trous de drainage

Toxicité

Oui

Éloignez-les de vos animaux de compagnie

emplacement

un peu capricieux

Utilisez une lampe de croissance si votre emplacement n’est pas assez éclairé

humidité

adore

Ils apprécient un haut taux d’humidité

taille

moyenne

Ils peuvent atteindre 1 à 2 mètres

truc de pro

bien au sec?

Gardez le sol sec tout l’hiver, en lui donnant seulement un peu d’eau toutes les deux semaines.

forme rare?

Fait amusant

La variété d’Alocasia la plus rare est appelée Grey Dragon, ses feuilles d’un vert profond sont veinées de gris et d’argent

au-delà des bases

  • terreau et empotage

    Votre alocasia a besoin d’un terreau bien drainé.  Le terreau Miracle-Gro® pour cactus, palmiers et plantes grasses contient des ingrédients qui empêchent le compactage du sol et améliorent le drainage, ce qui permet aux plantes de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

  • quand rempoter

    Comme pour la plupart des plantes tropicales, le meilleur moment pour rempoter est au printemps ou en été, lorsque votre plante est solide. L’alocasia doit être rempotée tous les 18 à 24 mois. Lorsque vous choisissez son nouveau pot, optez pour un modèle d’environ 3 à 5 cm plus grand que l’actuel.

  • propagation

    Pour multiplier votre alocasia, utilisez la méthode de la division. Retirez la plante de son pot et séparez une petite section de racines de la motte principale. Replantez la section dans un nouveau pot avec du terreau frais. Prenez soin de l’enterrer à la même profondeur que la plante d’origine.

  • contrôle des indésirables

    Votre alocasia peut être plus sujette aux tétranyques que vos autres plantes d’intérieur. Pour éviter l’apparition de ces méchants acariens, assurez-vous que votre plante ne se dessèche pas trop pendant l’hiver. Si vous voyez des tétranyques sur votre alocasia, vous pouvez utiliser le savon insecticide prêt à l’emploi Ortho® Bug B Gon® ECO. Vaporisez le savon insecticide sur votre plante pour éliminer ces acariens gênants.

Détection des problèmes

  • pourquoi mes feuilles meurent-elles ?

    Manque d’humidité ou sol sec. Votre alocasia a besoin d’un bon arrosage. Si vous respectez déjà un bon calendrier d’arrosage et que vous avez encore des feuilles qui meurent, augmentez l’humidité de la pièce.

     

  • pourquoi mes feuilles deviennent-elles jaunes ?

    Trop d’eau. Laissez le sol s’assécher un peu avant d’arroser à nouveau. Pour les arrosages suivants, assurez-vous que le sol est sec de 25 à 50% avant d’arroser.

     

  • pourquoi mes feuilles brunissent-elles ?

    Probablement un coup de soleil. Si votre alocasia est trop proche de la lumière directe, il faut l’éloigner. Votre alocasia doit être dans une lumière vive mais indirecte. Trouvez donc un endroit qui n’est pas directement devant la fenêtre. Si votre éclairage est correct, il peut s’agir d’une brûlure causée par l’engrais. Pour remédier à ce problème, éliminez l’engrais accumulé du terreau ou rempotez avec du nouveau terreau.

  • que sont ces taches de rouille sur mes feuilles ?

    Infection fongique. Une mauvaise luminosité et des conditions chaudes et humides peuvent être à l’origine de champignons. Pour éviter cela, assurez-vous que les feuilles restent aussi sèches que possible. Au lieu d’arroser par le haut, optez plutôt pour un arrosage par le bas ou avec des pailles d’arrosage. Assurez-vous d’enlever toute matière végétale morte, en décomposition ou malade du pot de votre alocasia.

vous avez une idée?

parlons de la propagation!

Il existe plusieurs façons de cloner vos plantes préférées. Vous ne savez pas par où commencer? Ne craignez rien, nous vous proposons une méthode simple et rapide pour doubler votre collection de plantes.

propagating with root division

la division racinaire

La multiplication par division exprime assez bien en quoi cela consiste : diviser une plante en plusieurs plantes. Cette méthode est surtout utilisée pour les plantes comme les sansevières, les plantes ZZ, les lys de paix, les pileas ou les plantes araignées.

 

qu’est-ce que la division des racines?

La division des racines est une autre forme de propagation par division. Elle est très simple. Tout ce que vous avez à faire est de séparer votre plante en plusieurs sections, en incluant une de ses racines. Ces nouvelles sections peuvent ensuite être rempotées et entretenues pour devenir de nouvelles plantes.

c’est parti #projetplantes

voici ce dont vous aurez besoin pour vous lancer.

Une de vos plantes préférées

(les meilleurs résultats sont obtenus avec des plantes comme la pilea, la sansevière, la plante araignée ou le lys de paix).

Des ciseaux ou des sécateurs propres et aiguisés

Du terreau d’empotage pour plantes d’intérieur Miracle-Gro

Un pot de culture ou un pot décoratif avec des trous de drainage

spotlight of crowns in root division process

recherchez des « couronnes »

sur la plante mère. Ce sont des sections qui peuvent être facilement séparées et qui ont leur propre motte de racines.

ameublir le sol

Sortez la plante mère de son pot et ameublissez la terre. Une fois que le terreau est assez meuble, vous pouvez séparer les couronnes. Conservez autant de racines saines que possible sur votre nouvelle section. Si elles ne se séparent pas facilement, vous pouvez tailler doucement avec votre sécateur.

rempotez

Rempotez votre plante mère avec un nouveau terreau comme le terreau d’empotage pour plantes d’intérieur Miracle-Gro®. Assurez-vous que les racines sont entièrement recouvertes de terre. Rempotez ensuite la section que vous venez de diviser. Là encore, assurez-vous que ses racines sont entièrement recouvertes de terre et que vous avez choisi un pot de la bonne taille pour votre nouvelle plante.

Et voilà, vous avez une nouvelle plante! Vous avez encore des questions sur la propagation? Nous avons les réponses. Consultez notre article sur la multiplication de vos plantes.

#propagationfacile

Débutant

poinsettia

aka euphorbia pulcherrima

Les poinsettias sont originaires du Mexique et d’Amérique centrale. Ils sont souvent utilisés comme décoration et cadeaux de Noël.

variations

Il y a plus de 100 variétés de poinsettias dont ‘Premium Picasso’, ‘Monet Twilight’, ‘Shimmer’ et ‘Surprise’.

lumière

indirecte

Nécessite environ 6 heures de soleil indirect quotidiennement

eau + fertilisation

pas trop assoiffé

Arroser modérément quand le terreau est sec au toucher

toxicité

un peu

Ils ne sont pas toxiques pour les humains ou les animaux domestiques. Toutefois, la sève blanche et laiteuse peut irriter la peau de certaines personnes et causer des maux d’estomac.

emplacement

adaptable

Ils seront heureux dans un endroit semi-ombragé ou ensoleillé

humidité

adorent

Les poinsettias apprécient un taux d’humidité de 50 à 75 % – augmentez l’humidité

format

petit

Les poinsettias en pot resteront petits, entre 20 et 30 cm

conseil de pro

un sol sec est correct

Laissez le terreau s’assécher entre deux arrosages, surtout au printemps.

fait amusant

a besoin de lumière et de noirceur

Les jours courts et les longues nuits d’automne et d’hiver sont parfaits pour les poinsettias. C’est d’ailleurs ce qui les fait fleurir.

au-delà des bases

  • terreau + empotage

    Que le poinsettia pousse à l’intérieur ou à l’extérieur, il préfère un terreau meuble et bien drainant. Pensez à utiliser le terreau d’empotage Miracle-Gro® Moisture Control®. Vous pouvez également ajouter de la perlite et de la mousse de tourbe à votre terreau pour apporter plus de nutriments.

  • quand rempoter

    Plus votre poinsettia grandit, plus ses racines se développent. Pour éviter que votre poinsettia ne devienne envahi par les racines, rempotez-le au printemps. En général, on conseille de rempoter votre poinsettia à la mi-mai. Choisissez un pot d’environ 5 cm plus large et plus profond que l’actuel. Et bien sûr, renouvelez la terre lorsque vous rempotez.

  • propagation

    La manière la plus commune de propager le poinsettia est de prélever une bouture. Le bouturage permet d’obtenir un clone de la plante mère. Pas de surprise! Attendez le printemps pour prélever votre bouture. À l’aide de ciseaux ou de sécateurs bien aiguisés, coupez une tige de 10 à 15 cm de la plante mère. Retirez ensuite quelques feuilles du bas pour favoriser la croissance des racines. Assurez-vous de laisser au moins 3 feuilles sur la bouture. Transplantez votre bouture dans un petit pot contenant un terreau d’empotage bien drainant, comme le terreau d’empotage pour la germination des semis Miracle-Gro®. Gardez votre bouture dans un endroit lumineux et humide, et vaporisez régulièrement les feuilles pour stimuler la croissance.

  • contrôle des indésirables :

    Les aleurodes sont les parasites les plus courants des poinsettias. Vérifiez régulièrement sous les feuilles de votre poinsettia et gardez un œil sur les amas d’œufs verdâtres. Utilisez un insecticide doux comme l’Ortho® Bug B Gon® ECO prêt à l’emploi pour vous débarrasser facilement et rapidement des aleurodes.

détection des problèmes

  • pourquoi mes boutures s’affaissent?

    Pourriture bactérienne. La base ou la tige des boutures devient alors molle et finit par s’affaisser. Vous pouvez également remarquer une odeur autour de votre plante, aussi causée par cette infection bactérienne. Vous pouvez atténuer ce problème par des pratiques d’arrosage et de vaporisation appropriées. Il est préférable d’arrêter la vaporisation et l’arrosage pendant un certain temps lorsque vous remarquez que les tiges sont un peu molles.

  • pourquoi les feuilles de mon poinsettia noircissent ?

    Les variations de température. Les variations soudaines de température affectent ces plantes tropicales. Pour que votre poinsettia soit heureux, assurez-vous qu’il soit placé dans un endroit lumineux où il peut également recevoir quelques heures d’ombre ou d’obscurité. Éloignez aussi votre plante des radiateurs, des foyers et des chauffages d’appoint.

  • pourquoi mon poinsettia est-il si pâle tout d’un coup ?

    Ça pourrait être des tétranyques. Ces petits insectes se nourrissent de la sève de la plante, faisant pâlir les feuilles. Parfois, de petites taches rouges apparaissent. Si vous détectez les tétranyques assez tôt, vous pourrez peut-être sauver votre plante. Utilisez un insecticide doux comme l’Ortho® Bug B Gon® ECO prêt à l’emploi pour éradiquer le problème en douceur. Un poinsettia en voie de guérison se redressera et s’éclaircira en une ou deux semaines.

  • pourquoi les feuilles de mon poinsettia tombent et jaunissent-elles?

    Trop ou pas assez d’eau Si vous arrosez trop ou pas assez votre poinsettia, ses feuilles tomberont ou auront l’air flétries. Si vous arrosez trop votre plante, laissez la terre sécher un peu. Jetez l’excédent d’eau dans la soucoupe pour éviter que les racines ne pourrissent. Si vous ne l’arrosez pas assez, ajoutez de l’engrais pour plantes d’intérieur Miracle-Gro dans l’eau d’arrosage pour les deux prochains cycles.Vous pouvez également vaporiser les feuilles de votre poinsettia pour augmenter l’humidité. Mais n’en faites pas trop, laissez le terreau sécher un peu entre les arrosages.

vous avez une idée?

Vous avez probablement déjà vu ces stands croque-livres où vous pouvez emprunter ou laisser un livre. Mais même si on adore les livres, l’idée de créer une bibliothèque de semences est bien plus attrayante.

Si vous conservez et partagez déjà des semences avec vos amis, et surtout si vous appartenez à une communauté de jardiniers économes, la création d’une bibliothèque de semences semble être la prochaine étape logique.

votre guide pour créer une bibliothèque de semences dans votre quartier

La mise en place d’une bibliothèque de semences demandera un peu de travail et d’énergie de votre part, mais au final, ce projet devrait être amusant et contribuer au développement de la collectivité. De plus, il n’y a pas qu’une seule façon de s’y prendre. Il existe cependant quelques conseils qui rendront le processus plus organisé et plus agréable. Ce premier conseil est particulièrement précieux.

1. gardez cela simple

Une bibliothèque de semences n’a pas besoin d’être sophistiquée. On peut simplement utiliser des contenants en plastique étanches.

2. impliquez votre communauté

 Plusieurs mains rendent bien sûr le travail plus facile, mais il ne s’agit pas seulement de partager le travail. Par définition, la création d’une grainothèque est une affaire de communauté. Profitez des connaissances et de l’expérience (et des semences!) de vos collègues jardiniers pour créer une riche collection.

3. choisissez bien l’emplacement

Vous voulez un endroit accessible aux gens, mais aussi au sec et à l’abri des bestioles qui pourraient prendre plaisir à grignoter cette belle collection de semences, comme les oiseaux, les souris ou même les insectes.

4. pensez au fonctionnement de la bibliothèque

Les croque-livres sont ouverts et accessibles à tous; tout le monde peut passer, parcourir les titres et prendre un livre ou deux. De la même manière, tout le monde peut y laisser des livres. Pouvez-vous faire la même chose avec des semences? Bien sûr. Le voulez-vous? Peut-être. Certaines grainothèques sont hébergées dans des bibliothèques communautaires, alors que d’autres fonctionnent sous forme de centres d’échange ouverts à certains jours et à certaines heures. Il n’y a pas qu’une « bonne » façon d’organiser votre bibliothèque de semences.

5. empaquetez les semences.

Vous aurez besoin d’une certaine quantité de semences pour créer une grainothèque. Selon la taille des graines, la plupart des centres d’échange en placent environ une douzaine dans de petites enveloppes bien identifiées.

6. étiquette, étiquette, étiquette

. S’il peut être facile de faire la différence entre une graine de citrouille et une semence de tomate, bonne chance pour faire de même avec une semence de tomate Whittemore et une de tomate Green Zebra.

7. classez vos semences

Avec toutes les variétés de légumes et de plantes qui existent, il est utile de classer vos semences par catégories. Certaines grainothèques les divisent selon le niveau de difficulté de culture de chaque

#bonjardinage

#simplecommebonjour

Débutant

ail

aka allium sativum

L’ail est l’un des légumes les plus utilisés en cuisine. Il offre une multitude de bienfaits pour la santé et peut être consommé de multiples façons, notamment cuit, conservé dans l’huile ou même cru

variations

Il existe environ 11 types d’ail différents. Ils sont classés en deux catégories : « col dur » et « col mou ».

luminosité

plein soleil

Plantez-les là où il peuvent recevoir 6 à 8 heures de soleil par jour

eau + fertilisation

pas trop assoiffé

Il est conseillé d’arroser en profondeur, mais l’ail n’a besoin que de 2 à 3 cm d’eau par semaine.

toxicité

oui et non

L’ail est toxique pour les chiens et les chats, mais délicieux pour les humains

taille

plutôt petit

Les bulbes d’ail moyens comptent environ 6 à 10 gousses, mais leur feuillage peut atteindre jusqu’à 60 cm de hauteur.

truc de pro

plantez en automne

Plantez votre ail de 4 à 6 semaines avant les premières gelées

fait amusant

fait bien plus qu’éloigner les vampires

L’ail est connu pour être l’un des aliments les plus sains, car il possède des propriétés médicinales comme : anticoagulant, antioxydant, antiviral, antimicrobien, abaisse le taux de cholestérol, réduit la tension artérielle, possède des propriétés anticancéreuses et peut être utilisé pour aider à combattre les rhumes.

au-delà des bases

  • terreau et empotage

    Plantez les caïeux d’ail à une distance de 10 à 20 cm les uns des autres et à une profondeur d’environ 5 cm, racines vers le bas. L’ail a besoin d’un sol bien drainé, comme la terre à jardin tout usage Miracle-Gro®. Ajoutez un peu de compost pour augmenter les nutriments dans le sol.

  • compagnonnage

    L’ail peut être planté à côté d’autres plantes comestibles comme les betteraves, le céleri, la laitue, les pommes de terre, les fraises et même les tomates. Il vaut mieux éviter de le planter près des pois ou des haricots.

  • récolte

    Une fois que votre ail a produit quelques feuilles et que quelques-unes des plus basses ont bruni, il est prêt à être récolté. Le seul moyen de le savoir est de cueillir quelques bulbes pour tester. Si les gousses ont rempli la pelure, elles sont prêtes à être récoltées. Ne tardez pas trop lorsque vous remarquez que les feuilles inférieures brunissent, sinon les couches protectrices autour des gousses seront trop minces et l’ail ne se conservera pas bien.

  • contrôle des indésirables

    La pourriture blanche est une maladie courante qui peut anéantir toute une récolte d’ail. Elle se reconnaît à la présence de petites bosses de la taille d’une graine de pavot sur la tige et à une excroissance blanche et floue à la base du bulbe. Si elle n’est pas traitée, elle peut rester dans le sol pendant de nombreuses années. Soyez attentif aux symptômes entre le milieu de l’été et l’automne. Si vous constatez le problème à l’endroit où vous plantez, appliquez un fongicide. Pour de meilleurs résultats, appliquez le fongicide en bande de 15 cm sur la tranchée de plantation. Faites-le juste avant de planter.

détection des problèmes

  • pourquoi mon ail s’affaisse et brunit-il?

    C’est probablement le moment de récolter. Lorsque l’ail est prêt à être cueilli, quelques-unes des feuilles du bas brunissent et tombent. Le moyen le plus simple de savoir si votre ail est prêt est de compter à rebours. L’ail a besoin d’environ 240 jours pour arriver à maturité.

  • non, pourquoi mon ail s’affaisse, vraiment?

    Problèmes de nutriments. Votre sol peut manquer de certains éléments nutritifs essentiels comme l’azote, le potassium, le calcium et le magnésium. Ajoutez un engrais comme l’engrais pour tomates, fruits et légumes Miracle-Gro® Shake ‘N Feed®.

     

  • pourquoi mon ail ne germe pas?

    Conditions climatiques extrêmes. Parfois, après un hiver particulièrement rigoureux, les plants d’ail peuvent sortir un peu ratatinés ou très petits. Pour éviter cela, il faut arroser et pailler immédiatement après la plantation. Attention toutefois de ne pas mettre trop de paillis! Trop de paillis appliqué trop tard en saison isolera le sol et retardera la mise en dormance. Cela peut entraîner la pourriture des racines quand le vrai temps froid s’installe.

     

vous avez une idée?
©2022 SCOTTS CANADA LTD. DROITS MONDIAUX RÉSERVÉS.

welcome back

log in to join the plant chat!

créer un compte

join our passionate plant community and gro your garden!