Vous cherchez un moyen amusant et durable de conserver vos fruits et légumes fraîchement cueillis? Utilisez notre filet à provisions en macramé facile à bricoler!

Non seulement vous obtiendrez une solution de rangement chic et écologique, mais vous aurez aussi la satisfaction de créer quelque chose de beau. Parfait pour les débutants comme pour les passionnés d’artisanat, ce projet ajoutera une petite touche de charme fait maison à votre cuisine ou à votre garde-manger.

Here’s what you’ll need:

  • Fil de macramé de 3 mm 

  • Ciseaux 

  • Ruban adhésif 

L’artisanat, c’est parti !

step 1

Coupez le fil de macramé en 8 morceaux mesurant environ 120 po de long. Vous pouvez mettre du ruban adhésif aux extrémités des fils pour éviter qu’ils ne s’effilochent.   

step 2

Rassemblez les 8 morceaux de fil et trouvez le centre. Créez la poignée en faisant une rangée verticale de nœuds plats. Faites les nœuds plats avec 4 cordes regroupées au milieu, 2 cordes à gauche et 2 cordes à droite. Faites 18 nœuds plats verticaux pour former la poignée. 

step 3

Collez la poignée sur le haut d’une bouteille d’eau étroite. Cela peut aider à donner la forme du sac. Prenez ensuite deux cordes de chaque poignée et nouez-les ensemble par un nœud platAssurez-vous de ne pas trop espacer les rangées, gardez-les aussi rapprochées et serrées que possible.

step 4

Lorsque les rangées de nœuds plats atteignent le bas de la bouteille, détachez le ruban de la poignée et tirez doucement le sac vers le haut. Remettez du ruban adhésif et faites d’autres nœuds plats jusqu’à ce que vous atteigniez la longueur souhaitée pour le sac.

step 5

Lorsque vous avez fini de tisser le corps du sac, faites un nœud d’enroulement. Coupez le pompon à la longueur souhaitée et effilochez-le. Commencez à remplir votre sac de légumes ou de fruits de votre choix!    

#bonnecréation

Ces adorables bombes de semences maison en forme de fleurs sont un cadeau idéal pour la fête des Mères.

Témoignez votre reconnaissance à maman en faisant preuve d’imagination et en personnalisant ces bombes avec vos formes ou couleurs préférées!

Favoriser la croissance en quelques étapes

Outils :

  • Mélangeur

Matériel :

  • 1 sachet de semences de votre choix
  • 1 feuille de papier de votre couleur préférée
  • 1 moule en silicone en forme de fleur ou de tout autre motif de votre choix

 

lets gro #plantproject

étape 1.

Débutez votre projet en déchirant le papier coloré en morceaux de la taille d’un confetti.

étape 2.

Submergez le papier déchiqueté dans un bol d’eau. Laissez-le tremper pendant 20 minutes.

étape 3.

    Après le trempage, retirez le papier de l’eau et transférez-le dans le mélangeur. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une pulpe fine et humide.

    étape 4.

    Essorez le papier pour en retirer tout le surplus d’eau, afin qu’il ne soit pas trop détrempé.

    étape 5.

    Pressez le papier jusqu’à la moitié du moule.

    étape 6.

    Saupoudrez délicatement les semences, puis recouvrez-les d’une autre couche de papier, en remplissant le moule à ras bord.

    étape 7.

    Soyez patient et attendez que les bombes de semences sèchent dans le moule. Cela prendra environ 2 à 3 jours.

    étape  8

    Une fois qu’elles sont complètement sèches, démoulez vos bombes de semences avec soin.

    Voilà ! Vous avez maintenant une poignée de bombes de semences en forme de fleur, prêtes à germer ou à être offertes en cadeau charmant à maman. Un cadeau parfait, où l’amour et la vie sont réunis.

    Partagez vos bombes de semences en utilisant #PlantProject ou taguez-nous @plantprojectcanada et rejoignez notre communauté.

    #BonneCreation!

    Que vous soyez un nouveau venu dans le monde des hoyas ou un collectionneur invétéré, réussir à faire fleurir ces magnifiques plantes est une expérience très gratifiante.

    Les fleurs de hoya ne durent que quelques semaines, ce qui rend l’événement encore plus spécial lorsqu’il se produit. Si vous avez du mal à faire éclore ces jolies petites fleurs en forme d’étoile, ces conseils vous aideront à y parvenir.

    c’est parti #projetplantes

    n’arrosez pas trop!

    Laisser le terreau sécher entre les arrosages est une source de stress pour la plante, ce qui l’incite à produire de nouvelles fleurs pour assurer sa survie. Plutôt que de suivre un calendrier d’arrosage pour savoir quand arroser vos hoyas, touchez la plante et le sol. Si vous pressez une feuille entre vos doigts et qu’elle est molle, il est temps d’arroser, si elle est ferme, attendez quelques jours et vérifiez à nouveau. Si vous enfoncez un doigt dans la terre et qu’elle est sèche au toucher, il est temps d’arroser, si elle est humide, attendez également quelques jours

    assurez-vous que vos hoyas reçoivent beaucoup de lumière – vraiment BEAUCOUP de lumière

    Non seulement les hoyas sont des plantes robustes, mais ce sont aussi des plantes tropicales, qui se développent donc sous une lumière intense. Mes hoyas qui fleurissent le plus souvent reçoivent quelques heures de lumière directe chaque jour, et une lumière indirecte le reste de la journée. Selon mon expérience, on peut difficilement donner trop de lumière à ces plantes. Si elles sont exposées à plus de 6 heures de lumière directe par jour, elles peuvent même commencer à arborer les jolis motifs qui caractérisent les plantes stressées par le soleil.

    fertilisez pour plus de fleurs!

    Pour qu’une plante pousse ou fleurisse, elle a besoin de nutriments. Vous pouvez bien sûr utiliser un engrais pour plantes tropicales la prochaine fois que vous arroserez votre hoya, mais j’ai eu beaucoup de succès en fertilisant le mien avec l’engrais à vaporiser pour orchidées Miracle-Gro prêt à l’emploi. Comme les orchidées, les hoyas sont des plantes épiphytes. Dans la nature, les plantes épiphytes ne poussent pas dans la terre, mais accrochées à d’autres plantes, et absorbent l’eau et les nutriments de l’air. La pulvérisation d’engrais sous forme de brume permet aux feuilles d’un hoya d’absorber ces nutriments comme elles le feraient en pleine nature.

    #easypeasy

    Débutant

    mufliers

    antirrhinums, gueule de loup

    Les mufliers sont très appréciés dans les jardins et les plates-bandes de vivaces, car ils ajoutent charme et beauté à tout paysage. Ces fleurs ont un charme unique avec leur forme de gueule d’animal dans une gamme de couleurs étonnante allant du blanc au mauve, en passant par le rose, l’orange et le jaune.

    variations

    Les grands mufliers, les mufliers nains, les mufliers grimpants et les mufliers d’été ou Angelonia.

    luminosité

    plein soleil

    Pour une floraison optimale, assurez-vous qu’ils reçoivent au moins 6 heures de soleil direct par jour

    eau et fertilisation

    assoiffé

    Les mufliers sont assez tolérants à la sécheresse et préfèrent un bon arrosage suivi d’une période sans eau.

    toxicité

    oui

    Si les mufliers sont sans danger pour les humains, ils peuvent provoquer des maux d’estomac chez nos amis à quatre pattes.

    taille :

    variable

    Les mufliers ont des tailles différentes selon la variété. En moyenne, ils mesurent entre 30 cm et 1 m de haut. Les variétés naines n’atteignent que 20 cm, tandis que les espèces plus grandes peuvent atteindre 1,5 m.

    conseil de pro

    donne-leur de l’espace pour se développer

    Les mufliers aiment avoir un peu d’espace personnel. Laissez environ 15 à 30 cm entre chaque plant pour qu’ils aient suffisamment d’espace pour se développer et s’épanouir. De plus, cela peut aider à prévenir la propagation des maladies. Ce ne sont pas des plantes discrètes – elles ont besoin de place pour mettre en valeur leur floraison éclatante!

    fait amusant

    faites-les parler!

    Le nom « gueule-de-loup » vient du fait que si vous tenez la fleur par la tige et que vous la pressez, elle s’ouvrira et se fermera comme la gueule de l’animal. Faire parler les fleurs est une façon amusante de faire connaissance avec ces belles plantes! N’ayez donc pas peur de les presser doucement et de regarder leurs pétales s’ouvrir et se refermer.

    au-delà des bases

    • terreau et plantation

      Les mufliers se développent bien dans un sol riche en nutriments et bien drainé, comme la terre à jardin Miracle-Gro® Moisture Control®. Pour la plantation à l’extérieur, choisissez un endroit ensoleillé et espacez les plants de 15 à 30 cm. En contenant, utilisez un pot d’au moins 30 cm de profondeur et de largeur, afin que les racines aient suffisamment d’espace pour s’étendre et proliférer. Assurez-vous également que le pot ait un bon drainage pour éviter que les racines ne soient détrempées.

    • compagnonnage

      Les mufliers sont des plantes polyvalentes qui s’intègrent facilement dans n’importe quel jardin. Ils se marient avec les fleurs d’été comme les pétunias, la lavande et les tournesols, mais aussi avec les fines herbes comme le romarin et la sauge.

    • floraisons

      Les différentes variétés de mufliers ont des pétales simples, doubles ou froissés et se déclinent en de nombreuses couleurs vives. Les variétés les plus courantes sont les grands mufliers, qui présentent des fleurs à larges pétales sur des tiges robustes, les mufliers nains, qui arborent des fleurs délicates aux couleurs variées sur des tiges courtes, et les mufliers doubles, qui ont plusieurs rangées de pétales ébouriffés.

    • contrôle des indésirables

      Les mufliers sont généralement résistants aux ravageurs, mais il est important de surveiller les pucerons et les thrips. Si vous apercevez l’un de ces insectes, il est recommandé d’utiliser des méthodes naturelles comme le savon insecticide, le savon insecticide Ortho® Bug B Gon® ECO par exemple, ou de rincer abondamment le feuillage avec un jet d’eau puissant pour déloger tous les envahisseurs.

    détection des problèmes

    • pourquoi mes mufliers ne fleurissent pas beaucoup?

      Exposition insuffisante à la lumière du soleil ou sol trop pauvre. Pour que vos mufliers s’épanouissent, assurez-vous qu’ils reçoivent un minimum de 6 heures de lumière directe du soleil chaque jour. Pour améliorer la fertilité du sol, vous pouvez l’enrichir en ajoutant des nutriments avec l’engrais hydrosoluble tout usage Miracle-Gro®. Cela enrichira l’environnement de vos plantes et favorisera leur croissance. De plus, pour encourager la formation de nouveaux bourgeons, retirez les fleurs fanées.

    • pourquoi les feuilles de mon muflier sont-elles poudreuses?

      Maladie fongique. Elle a tendance à apparaître lors de temps chauds et humides. Pour la prévenir et la traiter, il faut assurer une bonne circulation de l’air entre les plantes en laissant un espace suffisant lors de la plantation, éviter de mouiller le feuillage lors des arrosages et utiliser des fongicides si nécessaire.

    • pourquoi mes mufliers semblent-ils fanés?

      Arrosage excessif ou insuffisant. Un excès d’humidité peut entraîner la pourriture des racines et empêcher vos fleurs d’absorber les nutriments essentiels. Inversement, un manque d’eau peut entraîner le dessèchement ou le flétrissement de vos fleurs. Pour garantir une croissance optimale, évaluez soigneusement les niveaux d’humidité du sol et adaptez votre arrosage en conséquence.

    • pourquoi mes mufliers tombent?

      Manque d’ensoleillement. Pour remédier à ce problème, essayez de déplacer la plante dans un endroit qui lui assure 6 heures de soleil par jour. Pensez également à tailler les tiges molles et à utiliser des supports tels que des tuteurs ou des treillis pour aider les tiges à se redresser.

    vous avez une idée?
    Débutant

    menthe

    aka mentha

    La menthe est une herbe facile à cultiver, qui pousse rapidement et qui est utilisée dans les boissons et les recettes. Cette plante vivace produit de petites fleurs blanches ou violettes. Il existe plus de 30 variétés de menthe, mais les plus répandues sont la menthe verte et la menthe poivrée.

    variations

    Menthe odorante, menthe corse, menthe pouliot, menthe poivrée, monarde citron, menthe verte

    luminosité

    plein soleil

    si le sol est sain et humide, le plein soleil convient. La menthe peut également pousser à l’ombre partielle.

    eau + fertilisation

    assoiffée

    doit être arrosée au moins deux fois par semaine.

    toxicité

    non

    cette plante peut être grignotée sans danger par les animaux.

    taille

    petite à moyenne

    La menthe peut atteindre entre 30 et 60 cm de hauteur

    conseil de pro

    un remède efficace contre les maux de tête

    Si vous êtes sujet aux céphalées de tension, vous pouvez faire une compresse de feuilles de menthe sur votre front ou appliquer de l’huile de menthe poivrée sur vos tempes.

    fait amusant

    origines anciennes

    La menthe était utilisée dans la Grèce, la Rome et l’Égypte antiques.

    au-delà des bases

    • terreau et empotage

      La menthe n’a pas besoin d’être entretenue, ce qui la rend idéale pour les jardiniers débutants. Lorsque vous plantez votre menthe, utilisez un sol bien drainant qui peut aider à contrôler l’humidité, comme la terre à jardin tout usage Miracle-Gro®. Cette terre prévient l’arrosage excessif ou insuffisant de votre plant de menthe.

    • compagnonnage

      Heureusement, il est facile de trouver des plantes compagnes pour la menthe. Vous pouvez choisir parmi les légumes populaires au potager tels que les carottes, le chou, le chou frisé, les tomates, les poivrons, les haricots et même les courgettes.

    • récoltes

      Il est important de récolter fréquemment la menthe pour qu’elle reste florissante. Les jeunes feuilles ont plus de goût que les feuilles plus matures. Dans cette optique, vous pouvez commencer à récolter votre menthe dès qu’elle apparaît au printemps.

       

    • contrôle des indésirables :

      Si vous voyez votre plant de menthe s’affaisser, il se peut qu’il y ait un problème de ravageurs. Les plus courants sont les pucerons, les cochenilles, les tétranyques ou les altises. Si les feuilles se recroquevillent ou sont trouées, ce sont des signes révélateurs de la présence d’insectes nuisibles. Ne vous inquiétez pas, il existe une solution facile. Vous pouvez utiliser un insecticide doux comme le savon insecticide Ortho® Bug B Gon® ECO prêt à l’emploi pour vous débarrasser rapidement et en toute sécurité de ces petites nuisances.

    détection des problèmes

    • quoi faire avec ma menthe une fois que je l’ai récoltée?

      Vous avez plusieurs possibilités. Une fois que vous avez cueilli quelques brins de votre plant de menthe, vous pouvez les conserver dans l’eau pendant quelques jours. Il est préférable d’utiliser la menthe pendant qu’elle est fraîche, c’est-à-dire dans les 3 à 5 jours suivant la cueillette. Si vous souhaitez faire sécher vos feuilles de menthe, coupez-les juste avant la floraison et laissez-les sécher à l’air libre. Une fois sèche, la menthe se conserve dans un récipient hermétique.

      Vous pouvez également cueillir les feuilles de votre plant de menthe au besoin.

       

    • pourquoi ma menthe est grêle?

      Il lui faut plus de soleil. La plupart du temps, si votre plant de menthe est maigre et grêle, c’est parce qu’il manque de soleil, d’eau ou de nutriments. La meilleure façon d’éviter que la menthe ne devienne grêle est de s’assurer qu’elle pousse dans un endroit chaud qui reçoit beaucoup de lumière. Placez-la dans un grand pot avec un terreau bien drainant et riche en nutriments.

    • pourquoi ma menthe devient-elle sèche et brune?

      Manque d’eau. C’est facile à résoudre. Essayez d’arroser votre menthe à intervalles réguliers, une ou deux fois par semaine. Arrosez sous les feuilles et près du sol pour ne pas les abîmer.

       

    • comment savoir si ma menthe est saine?

      La menthe saine et prête à l’emploi est d’un vert profond et riche. Si votre menthe est jaune et tombante, c’est probablement dû à ses conditions de croissance. Gardez votre plant de menthe au plein soleil ou à l’ombre partielle, dans un terreau bien drainant comme la terre à jardin tout usage Miracle-Gro®. Arrosez votre menthe dès que la surface du sol est sèche, en général deux fois par semaine.

       

    vous avez une idée?

    Tanné des étiquettes de plantes ordinaires dans votre potager? Ces marqueurs de plantes illustrés sont une façon amusante d’ajouter de la couleur et de l’éclat à votre jardin avant même que vos plantes ne commencent à fleurir et à porter des fruits!

    voici ce dont vous avez besoin :

    • marqueurs de plantes en bois (alternatives possibles : cuillères en bois ou baguettes de peinture)
    • pinceaux
    • peintures acryliques (suggestions : rouge, jaune, bleu, vert, noir, blanc)
    • crayon et gomme à effacer
    • Scellant en aérosol mat ou lustré
    • assiette ou palette de peintre
    • marqueurs pour peinture (facultatif)
    • serviette en papier ou chiffon
    • eau

    c’est parti #projetplantes

    étape 1

    Au crayon, dessinez les formes simples du type de plante que vous voulez identifier : un ovale allongé pour les poivrons, des triangles arrondis pour les fraises, des cercles pour les tomates, et ainsi de suite. Écrivez également le nom de la plante. Utilisez votre plus belle écriture ou faites preuve de créativité en utilisant différents styles!

     

    étape 2.

    Placez les couleurs de peinture que vous souhaitez sur votre assiette ou votre palette. Utilisez les couleurs dont vous disposez pour créer celles qui vous manquent : le rouge et le bleu font du violet, le bleu et le jaune font du vert, et ainsi de suite. Vous pouvez également ajouter une petite quantité de noir ou de blanc à vos mélanges pour les assombrir ou les éclaircir selon le cas.

    étape 3.

    Commencez à peindre! Choisissez une couleur unie foncée ou claire pour le nom de la plante, selon le fond sur lequel vous peignez. Pour les illustrations de fruits, de légumes et de fleurs, commencez par une couche de peinture unie et ajoutez progressivement des couches supplémentaires pour l’opacité et les détails. Une touche de blanc sur un poivron ou différentes nuances de rouge sur une tomate feront vraiment ressortir vos illustrations!

    étape 4

    Laissez la peinture sécher complètement – idéalement toute une nuit – avant d’effacer toute trace de crayon. Terminez en vaporisant un scellant pour protéger vos dessins contre les fortes pluies estivales.

    #simplecommebonjour

    les terrariums ont quelque chose de magique. Ils prennent si peu de place et pourtant, ils abritent tout un écosystème. Si vous lisez cet article, vous avez probablement vu d’innombrables tableaux Pinterest de magnifiques et minuscules terrariums ressemblant à de petites villes, des forêts sauvages ou d’autres lieux étonnants.

    Mais si les photos inspirantes de terrariums sont agréables à regarder, elles peuvent aussi déclencher en nous le redoutable syndrome de l’imposteur. On se dit «Suis-je vraiment capable de créer quelque chose comme ça?», et on s’empêche de se lancer.

    En réalité, les terrariums sont beaucoup plus simples à créer qu’on le pense! Il vous suffit d’avoir quelques ingrédients de base pour commencer… et le courage de créer.

    Prêt à créer votre propre monde dans un contenant en verre?

    voici ce dont vous aurez besoin :

    • Un bon terreau (pour ce projet, nous recommandons le terreau d’empotage pour cactus, palmiers et plantes grasses Miracle-Gro®).
    • Du charbon activé
    • Des plantes adaptées aux terrariums : succulentes, plantes aériennes ou cactus miniatures
    • Des cailloux pour le drainage
    • Un vaporisateur à eau
    • Des guirlandes lumineuses à batterie miniatures
    • Un contenant de verre pour votre terrarium
    • Des pierres décoratives ou polies
    • Des cristaux, petits gnomes ou autres mini-décorations que vous souhaitez ajouter

    c’est parti #projetplantes

     

    étape 1 : choisissez votre contenant pour le terrarium

    Avant de commencer, réfléchissez au style de votre terrarium et au type de plantes que vous souhaitez y placer.

    Les réponses à ces questions détermineront si vous devez opter pour un terrarium ouvert ou fermé.

    Si vous souhaitez avoir des plantes tropicales qui se développent dans des conditions humides, un terrarium fermé est idéal. En revanche, si vous optez pour des petits cactus ou des plantes grasses, un terrarium ouvert est la meilleure solution.

    step 2: build your base

    Got your perfect terrarium container? Great! Now, the real fun begins.

    Start by adding a 1-1.5 inch layer of pebbles, followed by a thin layer of charcoal. The pebbles act as drainage holes, while the charcoal helps reduce the amount of bad bacteria that might start developing as your plants grow.

    Once you’re done, add about 2.5 inches of your potting mix. Make sure you have enough soil for your plants’ roots to fit.

    step 3: add your plants

    Remove your plants from their original pot. Gently massage their roots to get rid of excess soil, and create small holes in your terrarium for your plant roots before carefully placing them inside.

    We recommend starting with the bigger plants first, and then moving on to smaller accent plants

    étape 4 : faites-vous plaisir!

    Voici maintenant la meilleure partie : la décoration de votre terrarium.

    Vous pouvez ajouter des pierres polies, des cristaux, des petites figurines ou toute autre décoration miniature pour rendre votre terrarium unique.

    Faites ressortir l’enfant qui sommeille et laissez-le aller!

    étape 5 : illuminez votre terrarium

    Installez soigneusement votre guirlande lumineuse dans votre terrarium, en vous assurant qu’elle ne gêne pas vos plantes. Placez votre batterie dans un endroit facilement accessible.

    Lorsque vous avez terminé, allumez les lumières et regardez votre terrarium prendre vie.

    Les guirlandes lumineuses ajoutent non seulement une touche de beauté mystérieuse à votre création, mais elles fournissent également l’éclairage artificiel dont les plantes ont besoin à l’intérieur.

    étape 6 : nourrissez votre écosystème

    Les terrariums ont besoin de très peu d’entretien pour rester en vie et se développer. La quantité d’eau dont ils ont besoin dépend du type de terrarium que vous avez.

    L’eau s’évapore plus rapidement dans les terrariums ouverts et il faut donc les arroser toutes les deux semaines. Les terrariums fermés, quant à eux, conservent l’eau beaucoup plus longtemps, de sorte que vous ne devez les arroser que deux fois par an environ.



    félicitations, vous avez officiellement créé votre propre petit écosystème! Prenez plaisir à observer et à documenter la croissance de votre terrarium, et accueillez les innombrables compliments de vos amis et de votre famille.

    #BonneCreation!

    votre guide de démarrage des semis pour retardataires

    Si l’idée de démarrer des semis vous est sortie de la tête, ou si vous n’avez tout simplement pas eu le temps de vous atteler à ce projet plus tôt dans l’année, n’ayez crainte!!

    Car oui, contrairement à la croyance populaire, vous pouvez absolument commencer vos semis en avril. Il n’est pas trop tard.

    Notamment si vous aimez les plantes tardives, comme les asperges, les betteraves, les poivrons et même l’herbe à chat (vos amis poilus vous aimeront pour toujours!).

    commençons! mais avant…

    Déterminez la date moyenne des dernières gelées dans votre région à l’aide de ce tableau utile . Il comprend des guides pratiques sur les semences que vous pouvez démarrer maintenant, celles qui préfèrent être semées directement au potager plutôt qu’à l’intérieur, et le meilleur moment pour repiquer vos semis à l’intérieur.

    il y a deux façons de semer vos graines. découvrons-les!

    option 1 : Semis intérieur

    Les semis intérieurs consistent à démarrer les plantes dans la maison, puis à les exposer et à les repiquer progressivement à l’extérieur. Presque toutes les semences peuvent être semées selon cette méthode, mais plus particulièrement celles dont le cycle de culture est long et qui, comme leur nom l’indique, ont besoin de plus de temps pour se développer.

     

    voici ce dont vous aurez besoin pour commencer :

    • Vos semences
    • Terreau d’empotage pour le démarrage des semis Miracle-Gro®
    • Un plateau pour les semis
    • Un plateau d’égouttage
    • Un tapis chauffant
    • Une lampe de culture ou à DEL
    • Un dôme de plastique
    • Des identificateurs pour vos semis

    c’est parti #projetplantes

    1

    étape 1 : préparez votre terreau

    Remplissez un grand bol avec votre terreau et ajoutez un peu d’eau pour assurer une humidité homogène du sol.

     

    2

    étape 2 : préparez votre plateau de semis

    Placez votre plateau de semis à l’intérieur de votre plateau d’égouttage et remplissez chaque cellule avec du terreau, jusqu’au bord.

    3

    étape 3 : semez les graines

    La règle d’or en matière de semis : plantez vos semences deux à trois fois plus profondément que leur largeur. Ainsi, si vos graines sont minuscules, vous pouvez les saupoudrer sur le terreau. Si elles sont plus grosses, vous pouvez les enfoncer dans chaque cellule, en vous assurant de les recouvrir d’une couche de terreau. Pour savoir à quelle profondeur vous devez enfoncer vos graines, reportez-vous à l’emballage.

    4

    étape 4 : préparez-vous à les voir pousser!

    Ajoutez des identificateurs pour chaque semis. Ensuite, placez votre dôme en plastique sur le dessus de votre plateau et placez-le sur le tapis chauffant, sous vos lampes de croissance. Lorsque vos semis commencent à pousser, exposez-les progressivement à l’environnement extérieur. Vers la mi-mai ou en juin, ils seront prêts à être transplantés.

    option deux : semis direct

    Cette méthode consiste à planter les semences directement dans le jardin ou à l’extérieur, plutôt que de les semer à l’intérieur et de les repiquer ensuite. Tandis que le semis intérieur vous permet de mieux contrôler l’environnement de vos graines, le semis direct permet le développement de racines plus fortes et plus saines.

     

    voici ce dont vous avez besoin pour commencer:

    • Vos semences
    • Des identificateurs maison pour vos semis

    1

    étape 1 : préparez votre sol

    Prenez le temps de préparer votre sol en éliminant toutes les mauvaises herbes, les pierres et les débris. Ensuite, ameublissez le sol à l’aide d’un râteau, en le raclant jusqu’à ce que vous obteniez une surface plane.

    2

    étape 2 : préparez vos semences

    Selon le type de semences que vous avez, vous devrez peut-être les manipuler légèrement avant de les planter. Par exemple, certaines doivent être ramollies, en étant trempées dans l’eau avant d’être plantées. D’autres ont besoin d’être scarifiées, en étant frottées contre du papier sablé afin d’amincir leur coquille dure. Lisez les instructions sur l’emballage pour vous assurer que vous les préparez correctement.

     

    3

    étape 3 : plantez vos semences

    Comme pour les semis intérieurs, respectez la règle de la taille des semences – profondeur de plantation. Plus la semence est grosse, plus il faut la semer profondément. Les petites semences peuvent être simplement saupoudrées sur le terreau, tandis que les plus grosses devront être enfouies à une certaine profondeur. Mais ne vous inquiétez pas! Les semences ne sont pas particulièrement difficiles et germeront probablement quelle que soit la profondeur du terreau.

    4

    étape 4 : humidifiez votre sol

    Ne laissez jamais – nous répétons, JAMAIS – votre sol se dessécher complètement après avoir planté vos semences. Rien n’entrave plus la croissance des semences qu’un sol sec. Pour donner à vos semences les meilleures chances de réussite, arrosez-les doucement à l’aide d’un boyau d’arrosage à faible pression et assurez-vous de ne pas laisser de flaques d’eau, sinon vous risquez de les noyer.

    5

    étape 5 : identifiez vos semis

    Utilisez vos identificateurs maison pour marquer l’endroit où vous avez planté vos semences. Cela vous aidera à suivre leur germination, à surveiller leur croissance et à ne pas surpeupler accidentellement certains endroits avec de nouvelles semences ou à les confondre avec des mauvaises herbes.

    .

    Vous avez encore des questions sur le démarrage des semis? Laissez nos experts vous aider en laissant un commentaire sur le Forum Plantes!

    #BonDemarrageDesSemis

    Si vous manquez d’espace sur vos tablettes ou si vous cherchez un moyen sympathique de mettre vos plantes suspendues en valeur, un support pour plantes suspendues peut être un ajout mignon et pratique à votre espace.

    voici comment transformer un simple porte-vêtements en un support minimaliste pour vos plantes suspendues..

    Voici ce dont vous avez besoin :

    • porte-vêtements en acier (disponible dans les magasins à grande surface)
    • panneau de bois ou de contreplaqué (de la taille du porte-vêtements)
    • 4 sangles TEM (adaptées aux tringles du support de plantes)
    • 4 vis à bois
    • peinture en spray noir mat (ou de la couleur de votre choix)
    • teinture pour le bois
    • pinceau
    • perceuse ou tournevis
    • papier sablé
    • scie
    • crayon
    • ruban à mesurer
    • plantes à suspendre et pots

    c’est parti #projetplantes

     

    measuring clothing rack base

    étape un.

    Mesurez la base du porte-vêtements, où vous placerez éventuellement la tablette du bas, et notez les dimensions. À l’aide d’un crayon et d’un ruban à mesurer, marquez le panneau de bois à l’endroit où il devra être coupé pour correspondre à la base.

    étape deux.

    À l’aide d’une scie, découpez le long des lignes que vous avez tracées à l’étape 1.

    Si vous n’avez pas de scie (ou si vous n’êtes pas à l’aise avec son utilisation), vous pouvez faire couper vos morceaux de bois dans la plupart des grandes quincailleries. Assurez-vous simplement de connaître les dimensions exactes dont vous avez besoin!

    painting shelf board

    étape trois.

    Poncez les bords du panneau de bois.

    Pour la finition des tablettes, appliquez-leur de la teinture pour bois de votre choix. Sautez cette étape pour un look plus bohème, ou peignez-les pour une ambiance rustique-chic et moderne.

    spray painting clothing rock

    étape quatre.

    Vaporisez la peinture en aérosol sur le porte-vêtements. Vous devrez peut-être appliquer plusieurs fines couches pour assurer une couverture complète. Laissez chaque couche sécher complètement avant de passer à la suivante.

    étape cinq.

    Utilisez quatre sangles TEM et des vis à bois pour fixer le panneau de la tablette inférieure à la base du porte-vêtements

    clothing rack with plant

    étape six.

    L’étape ultime – et celle qu’on préfère! – est de mettre en valeur vos plantes sur votre nouveau support. Placez les plus grandes plantes ou les produits d’entretien sur la tablette du bas, et les plus petites plantes suspendues dans des supports en macramé sur la tige du haut. Variez le type de pots et de paniers pour créer votre propre style et permettre à votre nouveau support de plantes de s’intégrer parfaitement à votre espace !

    #simplecommebonjour

    Soyons honnête : arroser ses plantes peut parfois sembler être une corvée. Nous adorons nos petites plantes, mais la vie nous empêche parfois de bien nous en occuper.

    Pas de panique, les pailles d’arrosage sont là. Ce système de paille d’arrosage d’auto-arrosage simple et facile d’installation est la clé pour vous libérer de cette tâche. Si vous oubliez parfois d’arroser vos plantes ou que vous planifiez un séjour loin de chez vous, et que vous voulez vous assurer de garder vos plantes en santé, cette publication est pour vous.

    Mais d’abord : que sont les pailles d’arrosage?

    Les pailles d’arrosage sont faites de deux choses simples : un long cordon de coton et un mince tube en métal. Une des extrémités du cordon est enterrée dans le terreau de la plante, alors que l’autre se trouve dans un contenant d’eau. Le cordon absorbe l’eau et la libère dans le terreau. Le tube en métal, là où le cordon est enfilé, aide à garder ce dernier stable, mais rend aussi ce système beaucoup plus joli. Attendez-vous à un DÉLUGE de compliments une fois que vous aurez installé votre paille d’arrosage.

    Comment les pailles d’arrosage fonctionnent-elles?

    Si vous êtes en train de vous secouer la tête en vous disant : « ça ne peut pas être possible », sachez que vous n’êtes pas seul. Cette idée d’un cordon en coton qui arrose vos plantes peut sembler trop belle pour être vraie. Ne vous détournez pas si vite! Il y a une explication scientifique derrière tout ça.

    Le cordon dans le tube de métal cherche à rester uniformément humide, donc il aspire constamment l’eau du contenant où vous l’avez placé. En même temps, la terre absorbe instinctivement l’humidité provenant du cordon mouillé lorsqu’elle a besoin d’être hydratée.

    Prêt? c’est parti.

    here’s what you need to get started: 

    Voici ce dont vous aurez de besoin :

    • Un tube en métal de votre choix
    • Un cordon en coton mesurant quelques centimètres de plus que votre tube
    • Un contenant en verre
    • Et bien évidemment, de l’eau!

    étape 1 – mesurer deux fois, couper une fois

    Commencez par mesurer la quantité de cordon en coton et de tube dont vous avez besoin. Assurez-vous de laisser quelques centimètres qui peuvent s’asseoir dans votre plante ainsi que dans l’eau de votre navire.

    c’est parti #projetplantes

    wet your cotton cord in water

    étape 2 – H2O, la base de la vie

    Commencez par tremper votre cordon de coton dans l’eau jusqu’à ce qu’il soit complètement mouillé. Ensuite, pressez-le pour en retirer l’excès d’eau.

     

    étape 3 – jusqu’aux racines

    Prenez une extrémité du cordon et enfoncez-la de plusieurs centimètres dans le terreau. Dépendamment de la quantité d’eau dont votre plante a besoin, vous aurez peut-être à enfoncer votre cordon plus profondément.

    étape 4 – ajoutez simplement de l’eau

    Insérez ce qui reste de votre cordon à l’intérieur du tube de métal. Remplissez ensuite un contenant en verre avec de l’eau et placez-y le reste du cordon.

    step by step

    étape 5 – finie la soif!

    Vous pouvez maintenant barrer « arroser mes plantes» de votre liste de choses à faire! Félicitations! Maintenant que vous avez mis en place votre système d’arrosage automatique, vous aurez seulement besoin de penser à arroser vos plantes quand viendra le temps de les fertiliser ou de remplir votre réservoir d’eau.

    est-ce que vos plantes ont vraiment besoin d’une paille?

    La réponse : ça dépend. Plus votre plante a soif, plus nous vous recommandons d’investir dans une paille d’arrosage! Par exemple, si vous possédez un Monstera Deliciosa ou un Monstera Adansonii, une paille d’arrosage peut vraiment aider à combler leur grand besoin en eau.

    Vous avez d’autres questions sur les pailles d’arrosage? Ou vous voulez seulement discuter? Joignez-vous à nous et à nos experts en plantes sur le Forum Plantes.

    #simplecommebonjour

    ©2022 SCOTTS CANADA LTD. DROITS MONDIAUX RÉSERVÉS.

    welcome back

    log in to join the plant chat!

    créer un compte

    join our passionate plant community and gro your garden!